01 40 40 64 10
lun-ven 9h/19h - sam 10h/18h

Comment trouver un logement étudiant sans garant ?

Dans la plupart des grandes villes universitaires françaises, trouver un logement est souvent assimilé à une tâche herculéenne, en particulier dans le parc locatif privé. Non seulement, il faut s'y prendre tôt, mais en plus, trouver la perle rare à un prix abordable et bien placée relève du miracle. Sans compter que le propriétaire peut exiger une série de contraintes qui excluent de facto les étudiants n'ayant pas les garanties adéquates. Il existe heureusement des solutions.

Les résidences étudiantes : une alternative aux bailleurs privés

Ce sont des solutions qui allient la flexibilité du système privé et des prestations spécialement conçues pour les étudiants. Ce sont des résidences modernes et confortables qui n'ont rien à voir avec celles du CROUS qui trainent encore une réputation peu enviable. Les résidences privées offrent des services complets pour les étudiants, qui ont leur indépendance au sein d'un studio ou d'un appartement en colocation. On y retrouve par exemple une salle de sport, une connexion wifi et un accès sécurisé. Sans compter que les dépenses de gaz, d'électricité et d'eau sont même parfois comprises dans le loyer. Ces résidences sont gérées par des organismes indépendants des écoles et des universités, mais sont souvent situées à proximité immédiate des grands pôles d'études.

Par leur fonctionnement, elles sont spécialement conçues pour loger les étudiants. Leur mode de gestion est plus souple, plus direct et elles connaissent bien les problématiques et les besoins des étudiants. Sans compter que le prix du loyer reste très compétitif par rapport au marché locatif traditionnel.

La question du garant : le serpent qui se mord la queue

Sans garant, pas d'appartement. Et sans appartement, pas d'études. Alors que faire ? Cette situation handicape de nombreux étudiants qui doivent parfois renoncer à un choix d'études en raison du manque de garanties offertes par leur situation. Pourtant, ne pas avoir de garantie ne signifie pas devenir automatiquement un mauvais payeur. C'est uniquement un système qui impose une pression supplémentaire sur un membre proche du cercle amical ou familial.

Trouver un logement en France : le cas des étudiants internationaux

325 000.

C'est le nombre d'étudiants étrangers qui viennent en France chaque année, faisant de l'hexagone le premier pays d'accueil non anglophone dans le monde. Ces étudiants peuvent venir pour un échange d'un semestre, comme pour un cycle complet de 2, 3, 5 ou 8 années d'études. Au sein des universités et des grandes écoles, étudier en France est l'occasion de s'ouvrir à une nouvelle culture, d'asseoir sa passion pour les voyages, mais aussi de perfectionner ses connaissances et de développer de nouvelles expertises. Mais comme les étudiants français, les étudiants internationaux doivent également trouver un logement. Une démarche qui peut parfois sembler complexe - en particulier depuis l'autre bout du globe - surtout lorsqu'on ne connaît pas les spécificités du système local.

Si un propriétaire privé est réticent à l'idée de confier les clés de son logement à un étudiant sans garant dont les parents résident en France, imaginez la situation si ces derniers sont à Kiev, Buenos Aires ou Melbourne.

Le garant : une sécurité qui protège locataire et propriétaire

Pour les bailleurs et les résidences étudiantes privés, une caution et un garant sont quasi systématiquement demandés. Le garant est une personne physique vers laquelle le propriétaire pourra se tourner en cas de défaut de paiement du locataire. Sur le papier, c'est une garantie supplémentaire qui facilite l'accès à un logement étudiant tout en sécurisant les paiements. Or, toutes les familles n'ont pas les moyens financiers pour cautionner un logement étudiant. Une situation qui perpétue un certain déterminisme social et qui empêche, ou restreint, l'accès aux études pour une partie de la population étudiante.

Face à cette situation, il existe heureusement des solutions dont certaines sont totalement clé-en-main. C'est par exemple le cas de GarantMe, une startup française qui se porte garant des étudiants français et internationaux. En 24 heures, les étudiants peuvent obtenir un dossier certifié et conforme à présenter aux propriétaires ou aux équipes en charge des résidences étudiantes. Les équipes de Garantme peuvent également soutenir la candidature des étudiants en cas de besoin. Une bonne pratique pour faciliter l'accès au logement des étudiants sans garant.

Trouver un logement en France lorsqu'on vient d'un pays étranger, ou dans une ville étudiante dont on n'est pas originaire peut être une source de stress et de frustration. C'est pourquoi les solutions comme Garantme qui s'associent avec des résidences privées contribuent à faciliter l’accès au logement aux étudiants qui n’ont pas de garant.

Une formule gagnante pour se concentrer sur ses études et pas sur des formalités administratives contraignantes.